ÉLEGIE AU GRIS DE PAYNE

En collant sur les murs des villes, j’invite le spectateur à rêver. Ces collages « sauvages » empreints de poésie sont des interventions dans le paysage urbain dont les thèmes et les sources d’inspirations sont souvent la mythologie grecque et romaine, des souvenirs de films de Méliès où la fantaisie côtoie le fantasque, des images anciennes ( 19 et 18ème siècle pour la plupart ) de gravures de sciences naturelles qui rappellent les univers des cabinets de curiosités et renvoient à la mémoire et au passé.

Les friches et les anciennes rues sont ses supports de prédilection car ils permettent de répondre à la poésie recherchée, celles des souvenirs, de ceux qui ont disparus et sombrent dans l’oubli.